Trois gendarmes abattus et un quatriĂšme blessĂ©. Leur tueur prĂ©sumĂ© retrouvĂ© mort, ce mercredi matin. C’est le lourd bilan d’un drame qui s’est dĂ©roulĂ© Ă  la veille de NoĂ«l, dans la nuit de mardi Ă  ce mercredi, dans un hameau isolĂ© prĂšs de Saint-Just (Puy-de-DĂŽme). Le Parisien fait le point sur ce plus tragique Ă©vĂ©nement de l’annĂ©e impliquant les forces de l’ordre.

L’article du Parisien ici

Le suspect Ă©tait sur-armĂ© : une arme de guerre type Famas et au moins deux pistolets automatiques ont Ă©tĂ© retrouvĂ©s. Certaines armes Ă©taient dĂ©clarĂ©es, d’autres non. Il Ă©tait aussi Ă©quipĂ© d’un gilet pare-balles et de lunettes de vision nocturne. Il Ă©tait tireur sportif, inscrit dans un club de la rĂ©gion, ce qui pourrait expliquer la prĂ©cision de ses tirs.

L’article d’Europe 1 ici