La compagne de l ‘homme qui a tué trois gendarmes en intervention dans la nuit de mardi à mercredi à Saint-Just (Puy-de-Dôme) alors qu’ils tentaient de lui porter secours, rend « hommage à ceux qui ont sacrifié leurs vies pour sauver la sienne », indique son avocat dans un communiqué transmis à l’AFP.

« Les mots sont insuffisants pour exprimer sa reconnaissance. Elle adresse ses profondes pensées aux familles des gendarmes », conclut le bref message qui évoque l’ « emprise » de Frédérik Limol sur Sandrine S. et « plusieurs années de violences physiques et psychologiques ».

L’intégralité de l’article ici