« Ă€ Rennes (35), nous avons eu mal Ă  notre France et Ă  notre mĂ©tier de Policier. Le paroxysme du mĂ©pris a Ă©tĂ© atteint.

À l’appel de la prise de service du soir, il a Ă©tĂ© demandĂ© au Commandant du service assurant le commandement de nuit que l’ensemble des effectifs prĂ©sents ce soir, Ă  savoir l’UIPS Nuit Groupe A et B, la BAC nuit, la Canine nuit puissent se rendre face devant la Gendarmerie de RĂ©gion ClĂ©menceau Ă  Rennes afin d’exprimer son soutien suite au dĂ©cĂšs tragique de nos 3 frĂšres d’armes dĂ©cĂ©dĂ©s en service le 23 dĂ©cembre 2020.

AprĂšs avoir avisĂ© la hiĂ©rarchie, le commandant nous a informĂ©s d’une fin de non-recevoir, en faisant rĂ©fĂ©rence Ă  la manifestation considĂ©rĂ©e comme sauvage du jeudi prĂ©cĂ©dent.

Celles et ceux qui oseraient participer à cet éventuel rassemblement pour honorer ces trois victimes seraient sanctionnés.

Cette atteinte Ă  l’honneur et cet irrespect envers nos camarades gendarmes est intolĂ©rable !

Le malaise dans nos rangs s’accentue et nous avons encore une fois la preuve qu’un fossĂ© s’est creusĂ© entre nos instances hiĂ©rarchiques et la troupe prĂ©sente sur le terrain, seule garante de la DĂ©mocratie.

L’ego de notre hiĂ©rarchie locale est-il plus important que le respect dĂ» Ă  trois hommes dĂ©cĂ©dĂ©s en effectuant une mission d’assistance et de protection Ă  une femme violentee par son conjoint ?

La vie des hommes et des femmes assurant sur le terrain la sĂ©curitĂ© de nos concitoyens n’a t-elle aucune valeur Ă  leurs yeux ? La question est posĂ©e.

Cette menace permanente de sanctions est inadmissible, nous ne pouvons accepter d’ĂȘtre commandĂ© sous la menace et la crainte du sabre.

La difficultĂ© de l’exercice de notre profession et la mise en danger de notre vie mĂ©rite le respect et la considĂ©ration et non le mĂ©pris.

La grogne monte, comme le montre les différentes actions menées par nos collÚgues sur tout le territoire national.

Alors, devons-nous nous soumettre ? Ou continuer cette lutte pour obtenir cette considération qui nous est due ?

À tous, force et honneur, collùgues Hiboux.

Policiers Rennais en colĂšre »

Source : Union des Policiers Nationaux Indépendants

(Merci Rudy van Cappellen)