Le bilan pourrait ĂȘtre revu Ă  la baisse par rapport aux annĂ©es prĂ©cĂ©dentes.

Il faut dire que le couvre-feu, l’important dĂ©ploiement de forces de l’ordre et la forte pluie de la nuit ont rincĂ© les mauvaises intentions des individus qui ont l’habitude d’incendier des voitures lors du passage Ă  la nouvelle annĂ©e.
Mais malgrĂ© tous ces facteurs, certains ont tout de mĂȘme pris le risque de sortir pour accomplir leur mĂ©fait.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici

(Merci Yann Bourguignon)