Deux journalistes avaient dĂ©noncĂ© lundi 4 janvier devant le tribunal administratif de Lille l’entrave Ă  la libertĂ© de la presse que reprĂ©sentait selon eux l’impossibilitĂ© d’accĂ©der Ă  des Ă©vacuations de camps de migrants dans le Nord et le Pas-de-Calais. Le tribunal les a dĂ©boutĂ©s ce mardi. Saisi d’un recours en rĂ©fĂ©rĂ©-libertĂ© par ces journalistes indĂ©pendants, soutenus par le Syndicat national des journalistes (SNJ), le tribunal a estimĂ© que l’urgence Ă  agir n’Ă©tait pas caractĂ©risĂ©e, les Ă©vacuations de campements Ă©tant «terminĂ©es».

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici