Les deux agents blessés lors d’un banal contrôle à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) racontent la violence de l’affrontement qui les a opposés à une dizaine de jeunes à l’entrée de la cité des 3000.

LĂ©o, 26 ans, et SĂ©bastien, 45 ans ( les prĂ©noms ont Ă©tĂ© changĂ©s ), sont les deux policiers blessĂ©s lors du contrĂ´le routier qui a dĂ©gĂ©nĂ©rĂ© dimanche en lisière de la citĂ© des 3 000 Ă  Aulnay-sous-Bois. LĂ©o comme SĂ©bastien sont motards Ă  la compagnie de sĂ©curisation et d’intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93). Ce ne sont pas des novices : le premier est dans la police depuis six ans, le second depuis plus de 20 ans.

Ce dernier avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© victime de violences similaires il y a plus de trois ans Ă  Sevran. Dans la nuit du 14 juillet 2017, il faisait partie de ces policiers tombĂ©s dans un guet-apens. « Je venais en renfort, se souvient-il. Dimanche dernier, c’Ă©tait très diffĂ©rent, l’effet de surprise Ă©tait total. On a voulu leur faire une fleur on s’est fait dĂ©foncer la tĂŞte. Un point de non-retour a Ă©tĂ© atteint. »

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici