De source judiciaire, les gendarmes ont recensĂ© quelque 40 accidents de chasse en 2020 dans le Lot, soit le double de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente. Le 2 dĂ©cembre, Morgan Keane, un jeune homme de 25 ans qui coupait du bois, est mort Ă  Calvignac aprĂšs avoir Ă©tĂ© touchĂ© par balle lors d’une battue. Dans ce contexte gĂ©nĂ©ral trĂšs tendu, le procureur de la RĂ©publique de Cahors a organisĂ© lundi une rĂ©union, Ă  laquelle Ă©taient conviĂ©s des reprĂ©sentants de la gendarmerie, de la prĂ©fecture, des chasseurs et de l’Office français de la biodiversitĂ© (OFB).

Joint par 20 Minutes ce mercredi, FrĂ©dĂ©ric Almendros prĂ©vient : « Le comportement de certains chasseurs laisse Ă  dĂ©sirer, c’est la raison pour laquelle j’ai dĂ©cidĂ© de ne plus mettre en place d’alternatives aux poursuites et de faire des rĂ©ponses pĂ©nales systĂ©matiques. » Fini donc les rappels Ă  la loi, les compositions pĂ©nales et autres stages de sensibilisation.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici