Cinq escrocs prĂ©sumĂ©s, interpellĂ©s par les enquĂȘteurs de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels, sont soupçonnĂ©s d’avoir flouĂ© de nombreux collectionneurs en copiant des artistes en vogue.

Niki de Saint Phalle, Richard Orlinski, JonOne, Ernest Pignon-Ernest
 Des faussaires de la rĂ©gion parisienne s’Ă©taient audacieusement spĂ©cialisĂ©s dans l’imitation de ces cĂ©lĂšbres artistes contemporains, dont la cote sur le marchĂ© de l’art ne cesse de croĂźtre depuis ces derniĂšres annĂ©es. Le rĂ©seau vient d’ĂȘtre dĂ©mantelĂ© par les enquĂȘteurs de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (OCBC) dans le cadre d’une enquĂȘte ouverte par le parquet de CrĂ©teil (Val-de-Marne), notamment pour « escroquerie » et « travail dissimulĂ© ». PlacĂ©s en garde Ă  vue aprĂšs deux vagues d’interpellations Ă  Paris en dĂ©cembre et lundi 11 janvier, cinq hommes et femmes, ĂągĂ©s de 40 Ă  70 ans, devraient prochainement comparaĂźtre devant le tribunal correctionnel. Les suspects ont Ă©tĂ© laissĂ©s libres dans l’attente d’un procĂšs.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici