DĂ©but dĂ©cembre, le parquet de Paris a ouvert une enquĂȘte aprĂšs la diffusion d’un texte polĂ©mique signĂ© par un collectif pro police. Une affaire qui pose la question de la reprĂ©sentativitĂ© des policiers, alors que depuis 2012 se multiplient les associations policiĂšres « extrasyndicales ».

DĂ©but dĂ©cembre, le parquet de Paris ouvrait une enquĂȘte pour « provocation Ă  des atteintes Ă  l’intĂ©gritĂ© des personnes »Â aprĂšs la diffusion sur les rĂ©seaux sociaux d’un texte signĂ© par le collectif « Hors service« . En plein mouvement contre la loi sĂ©curitĂ© globale, le texte appelait les policiers Ă  user de leurs armes Ă  feu pour se dĂ©fendre face Ă  ceux qui Ă©taient qualifiĂ©s de “miliciens d’extrĂȘme gauche”. « Face aux bombes, face aux mortiers, face aux cocktails molotov, face aux marteaux et aux pavĂ©s, fini le LBD/Ouvrons le feu ! », concluait le collectif.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici