Augusta, Adèle, Edith, Colette*, 75 ans pour la plus jeune, 92 ans pour la plus âgĂ©e, attendaient sans doute des rĂ©ponses du procès d’Omar Gralinot. L’homme de 43 ans Ă©tait jugĂ© ce jeudi par le tribunal de Valenciennes pour des agressions sexuelles perpĂ©trĂ©es Ă  l’encontre de personnes âgĂ©es, en rĂ©cidive, et au cours de l’annĂ©e 2019. « Moi, j’aurais bien aimĂ© savoir comment il a su que j’avais besoin d’un kin酠», souffle Adèle depuis le banc des parties civiles. Le prĂ©venu demeure impassible : depuis le dĂ©but de la procĂ©dure, engagĂ©e en mars 2019, il nie tout en bloc.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici