Comme ils l’avaient fait dans les Alpes en 2018, les militants de GĂ©nĂ©ration Identitaire ont rĂ©cidivĂ© dans les PyrĂ©nĂ©es, ce mardi 19 janvier. Ils se sont positionnĂ©s autour du col du Portillon (Haute-Garonne), frontalier entre la France et l’Espagne, pour mener une opĂ©ration qu’ils qualifient « d’anti-migrants ».

Le col du Portillon est situĂ© au milieu de la chaĂ®ne des PyrĂ©nĂ©es, entre la vallĂ©e de Luchon, en France, et le Val d’Aran espagnol. Il est fermĂ© depuis quelques jours par les autoritĂ©s françaises, comme d’autres cols pyrĂ©nĂ©ens, pour raison de sĂ©curitĂ© face Ă  la menace terroriste. 

Le Portillon, souvent enneigĂ© l’hiver, n’est pourtant pas un axe de passage majeur. L’essentiel du trafic routier France-Espagne ayant lieu par le Pont du Roi, le long de la Garonne, près de la commune de Fos (Haute-Garonne).

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici