Après la confĂ©rence de presse de DĂ©bora A., une habitante de Garges-lès-Gonesse, lundi, Ă  l’encontre d’une policière qu’elle accuse d’ĂŞtre impliquĂ©e dans la perte de son bĂ©bĂ©, après un contrĂ´le et une interpellation alors qu’elle Ă©tait enceinte de quatre mois et demi, cette dernière a rĂ©agi, ce mardi.

Les faits se seraient dĂ©roulĂ©s lors d’un contrĂ´le du port du masque, le 10 dĂ©cembre dernier au centre commercial de Garges-lès-Gonesse. « La policière conteste formellement les accusations de la jeune femme. Elle est dĂ©solĂ©e pour la perte de l’enfant mais elle y est totalement Ă©trangère », selon son avocat Me de Montbrial, qui s’est exprimĂ© Ă  l’AFP. D’après lui, « elle attend sereinement son audition par l’IGPN ».

DĂ©bora A. avait dĂ©posĂ© plainte le 23 dĂ©cembre dernier. Une enquĂŞte prĂ©liminaire, ouverte dĂ©but janvier, est en cours au parquet de Pontoise, du chef de violences volontaires par personne dĂ©positaire de l’autoritĂ© publique ayant entraĂ®nĂ© une incapacitĂ© totale de travail de plus de 8 jours. Celle-ci a Ă©tĂ© confiĂ©e Ă  l’Inspection gĂ©nĂ©rale de la police nationale (IGPN).

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici