Allant Ă  l’encontre de la tradition, la DSPAP a retoqué la candidature du major de la 257e promotion de gardiens de la paix. Haro sur la mĂ©ritocratie ?

ValĂ©rie Martineau, patronne de la direction de la sĂ©curitĂ© de proximitĂ© de l’agglomĂ©ration parisienne (DSPAP), une des deux principales directions, avec la DOPC, de la PrĂ©fecture de police (PP) de Paris, a refusĂ© l’intĂ©gration du major de la 257e promotion de gardiens de la paix dans un de ses services. Le jeune homme est arrivĂ© premier de sa promotion, qui compte plusieurs centaines d’Ă©lĂšves gardiens de la paix. ValĂ©rie Martineau rompt ainsi avec une tradition bien ancrĂ©e Ă  la PP qui veut que le policier arrivĂ© en pole position « choisisse » la destination de sa premiĂšre affectation. Selon une source Ă  la DSPAP, la cheffe a Ă©voquĂ© le manque d’expĂ©rience du jeune homme pour intĂ©grer un service trĂšs sollicitĂ© ces derniĂšres annĂ©es.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici