Des milliers de gays témoignaient vendredi sur Twitter, sous le mot-dièse #Metoogay, des violences sexuelles qu’ils ont subies, dans la lignée des mouvements #Metoo et #Metooinceste et après des accusations de viol contre un élu de Paris et son conjoint.

Apparu jeudi dans la soirée, #Metoogay comptait vendredi matin parmi les tendances France sur le réseau social.

Parmi les témoignages: « J’avais 20 ans, lui plus de 30, il m’a invité chez lui après avoir donné une master class dans mon cours de théâtre. J’étais tétanisé. Il a dit +qui ne dit mot consent+. J’ai pleuré tout au long du rapport et il m’a dit +J’avais pas vu. Tu as aimé quand même?+ ».

L’intégralité de l’article ici