Les clichés de son visage tuméfié ont ému l’opinion mais l’enquête montre ce lundi que la retraitée de 75 ans qui a déposé plainte contre le gérant d’un snack de Saint-Laurent-du-Var a déformé la réalité.

Devant les policiers du commissariat de Cagnes-sur-Mer, la retraitée de 75 ans dit vouloir porter plainte contre le gérant d’un snack qui l’a agressée. L’Azuréenne explique que le commerçant l’a frappée au visage alors qu’elle prenait en photo son restaurant samedi dernier car il était ouvert après 18h. Suite à ce dépôt de plainte, le gérant du snack de Saint-Laurent-du-Var et le voisinage sont entendus par les policiers. Et la vérité éclate. 

L’intégralité de l’article ici