[La palme du mauvais goût]

Le 05 dĂ©cembre, un jeune majeur met en ligne une vidĂ©o de violences policiĂšres. La vidĂ©o est rapidement partagĂ©e prĂšs de 100 000 fois. Tout y est : la victime qui crie, des coups de matraques qui pleuvent, les badauds qui demandent de lĂącher l’individu au sol…

Le problĂšme : tout est faux.

Les investigations montrent rapidement qu’il s’agit d’une mise en scĂšne. La « victime » est un youtubeur en mal de popularitĂ© qui voulait crĂ©er le buzz avec ses amis. Les auteurs reconnaissent les faits, les uniformes ont Ă©tĂ© louĂ©s et les armes sont factices. Les acteurs de ce mauvais film seront jugĂ©s prochainement.

Source : gendarmerie de l’Oise