Bonne nouvelle pour le monde de la cybersécurité. Les autorités de plusieurs pays, dont les Pays-Bas, l’Allemagne, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France, ont neutralisé le réseau Emotet, le logiciel malveillant considéré comme « le plus dangereux au monde », à l’issue d’une opération internationale pilotée par l’agence européenne de police Interpol et l’unité européenne de coopération judiciaire Eurojust.

L’intégralité de l’article ici