La dĂ©linquance a chutĂ© en 2020 avec la pandĂ©mie de la Covid-19 et les confinements, sauf pour les violences intrafamiliales et sexuelles, notamment les viols, qui continuent d’augmenter, indique jeudi un premier bilan annuel du ministĂšre de l’IntĂ©rieur.

Dans le « contexte exceptionnel »Â de la Covid-19, marquĂ© par deux pĂ©riodes de confinement national, « la plupart des indicateurs de la dĂ©linquance enregistrĂ©e par les services de police et de gendarmerie reculent fortement en 2020 », souligne le service statistique ministĂ©riel de la sĂ©curitĂ© intĂ©rieure (SSMSI).

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici