Mal-ĂȘtre au travail, perte d’estime de soi, sentiment d’humiliation, risques de suicide: l’Ă©tat des lieux rĂ©alisĂ© au niveau des risques psychosociaux au sein de la direction zonale dirigĂ©e par Marie-JosĂšphe Mazel – ex-numĂ©ro 2 de la police varoise – est alarmant. Dans les effectifs, on Ă©voque un mauvais management et une dĂ©gradation des conditions de travail.

Comme le rĂ©vĂšle ce jeudi La Provence, l’IGPN enquĂȘte sur la gestion de la direction des CRS Sud, avec au centre de cet audit, le management estimĂ© « tyrannique » de Marie-JosĂšphe Mazel.

AlertĂ© par un profond mal-ĂȘtre au sein des effectifs qu’elle dirige depuis le 23 avril 2019, le directeur gĂ©nĂ©ral de la police nationale; FrĂ©dĂ©ric Veaux a dĂ©clenchĂ©, fin dĂ©cembre, une enquĂȘte IGPN pour Ă©valuer « les risques psychosociaux au sein de la direction zonale des CRS Sud« . 

« UN SOUCI TRÈS PROFOND »

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici