Pour moderniser la police nationale, GĂ©rald Darmanin, le ministre de l’IntĂ©rieur, veut crĂ©er une rĂ©serve opĂ©rationnelle. Ce qui pourrait ĂȘtre « une bonne idĂ©e sur le papier », selon Linda Kebbab, flic de terrain et dĂ©lĂ©guĂ©e nationale UnitĂ©SGP Police FO. À condition que ces rĂ©servistes soient affectĂ©s Ă  des missions prĂ©cises et ne servent pas de « policiers bouche-trou ».

Marianne : Que vous inspire l’idĂ©e du ministre de l’intĂ©rieur GĂ©rald Darmanin de crĂ©er une « rĂ©serve opĂ©rationnelle » de la police nationale ? 

Linda Kebbab : C’est plutĂŽt une bonne idĂ©e s’il s’agit avant tout de recrĂ©er du lien entre la police et la population en ouvrant nos portes Ă  la sociĂ©tĂ© civile. Aujourd’hui, il faut admettre que la rĂ©serve qui existe dĂ©jĂ  est constituĂ©e principalement de policiers Ă  la retraite. Donc sur le papier, ça semble trĂšs bien. D’autant que les gendarmes en sont dĂ©jĂ  dotĂ©s. Sauf qu’une mesure qui marche pour les gendarmes ne marche pas forcĂ©ment pour la police


L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici