Selon la préfecture de police, 300 personnes étaient venues exprimer leur colère à la Commanderie, réclamant notamment la démission du président du club.

Dans le conflit qui oppose l’Olympique de Marseille et une partie de ses supporters, un cap a Ă©tĂ© franchi samedi 30 janvier. En colère contre la gestion du club et ses rĂ©sultats rĂ©cents, 300 d’entre eux se sont rendus au centre d’entraĂ®nement du club, la Commanderie, et ont « violemment pris Ă  partie les forces de l’ordre », a indiquĂ© la prĂ©fecture de police des Bouches-du-RhĂ´ne sur Twitter. Les policiers ont procĂ©dĂ© Ă  25 interpellations.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici