Handicap. Une ancienne gradĂ©e de Deauville obtient gain de cause. La justice administrative vient de condamner le ministère de l’IntĂ©rieur qui avait refusĂ© que ses collègues lui offrent des jours de congĂ©s pour qu’elle s’occupe de son fils atteint d’un autisme sĂ©vère.

La cour administrative d’appel de Nantes a donnĂ© raison Ă  une ancienne gradĂ©e de la compagnie de gendarmerie de Deauville qui reprochait Ă  sa hiĂ©rarchie de s’être opposĂ©e au don, par ses collègues, de plusieurs jours de permissions pour s’occuper de son fils lourdement handicapĂ©. La requĂ©rante avait Ă©tĂ© dĂ©boutĂ©e en fĂ©vrier 2019 par le tribunal administratif de Caen malgrĂ© l’avis contraire du rapporteur public. Les juges avaient estimĂ© que Â« le bĂ©nĂ©fice de dons de jours (…) n’apparaĂ®t pas nĂ©cessaire » dans le cas de la militaire, affectĂ©e depuis dans les Yvelines.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici