Victime de trois adolescentes, une jeune biterroise a donné une fausse piste aux policiers, par peur de représailles, avant de donner la véritable version.

Mercredi 27 janvier en fin d’aprĂšs-midi, une Biterroise ĂągĂ©e de 18 ans, stagiaire en entreprise, se prĂ©sente Ă  l’accueil du commissariat de police de BĂ©ziers pour dĂ©poser plainte pour violences volontaires. Elle a effectivement le visage boursouflĂ© avec des hĂ©matomes.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici