Dans la nuit de dimanche Ă  lundi, un couple qui habite sur le boulevard de la RĂ©publique, Ă  Douai, a Ă©tĂ© rĂ©veillĂ© en plein sommeil : « Il Ă©tait trois heures du matin, dit Marc. Il a ouvert le volet, a frappĂ© Ă  la porte… » « Il », c’est Jean-Michel Pruvost, 45 ans. Marc lui a ouvert : « Il m’a dit : « J’suis de la police, il y a eu un braquage, j’ai besoin de la voiture pour arrĂȘter la personne ! » » Jean-Michel Pruvost a brandi une carte…

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici

(Merci Rudy van Cappellen)