« Pour ĂȘtre respectĂ©, il faut ĂȘtre respectable », avait mis en garde GĂ©rald Darmanin en dĂ©but de semaine, Ă©voquant le contrĂŽle le week-end dernier d’un commissaire de police dans un restaurant Ă  Carpentras. Si les faits Ă©taient avĂ©rĂ©s, le ministre de l’IntĂ©rieur avait d’ailleurs demandĂ© au directeur gĂ©nĂ©ral de la police nationale « de suspendre » le commissaire « et de lui retirer son poste de commandement ».

Contrairement Ă  la volontĂ© du ministre de l’IntĂ©rieur, ce commissaire n’a pas Ă©tĂ© suspendu mais a Ă©tĂ© mutĂ©, a appris BFMTV de sources concordantes. Le policier mis en cause devient chef des services judiciaires de Sarcelles, dans le Val-d’Oise. Selon nos informations, il s’agit d’une mutation forcĂ©e, afin de faire cesser la polĂ©mique autour de ce dĂ©jeuner.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici

(Merci Yann Bourguignon)