Le ministère de la Justice vient de communiquer l’ampleur des moyens financiers que déploient l’administration pénitentiaire, pour détenir et assurer la surveillance permanente du djihadiste Salah Abdeslam dans la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis.

A détenu exceptionnel, moyens financiers exceptionnels. Incarcéré et placé à l’isolement au centre pénitentiaire de Fleury-Mérogis (Essonne) depuis 2016, Salah Abdeslam, qui est accusé d’avoir pris part aux attentats du 13 novembre, fait l’objet de mesures de sécurité drastiques. Selon la réponse du ministère de la Justice à la question écrite du député Sébastien Chenu (RN), le coût de la détention du terroriste par les services pénitentiaires s’élève à 433.000 euros par an, soit environ 36.000 euros par mois.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici