Deux militaires de l’Antenne du groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (AGIGN) de Reims ont probablement sauvĂ© la vie d’un homme d’une soixantaine d’annĂ©es, victime d’une violente agression.

Victime d’une agression, un homme d’une soixantaine d’annĂ©es est sauvĂ© in extremis par les gendarmes de l’AGIGN de Reims qui passaient fortuitement Ă  proximitĂ©. C’est ce que nous rĂ©vèle la gendarmerie de la Marne sur sa page Facebook.

L’intégralité de l’article ici