Originaire de Vivier-au-Court, ce gilet jaune se trouvait régulièrement en tête de cortège lors des différents rassemblements organisés à Charleville-Mézières. Ce lundi, il était jugé pour deux infractions commises entre le 7 et le 10 septembre 2020, dont l’une des deux était prescrite. En revanche, le prévenu a été reconnu coupable de la seconde infraction. Il avait divulgué l’adresse d’un officier de police du commissariat de Charleville-Mézières.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici