Un après-midi de fin janvier, une mère de famille a vu son mari et son fils aîné de 18 ans être roués de coups par une dizaine de jeunes en bas de leur immeuble. Plus de deux semaines après les faits, la famille témoigne.

Quand ils ont emménagé place de la Plantée, il y a un an, José, Stéphanie* et leurs trois enfants, âgés de 4 à 18 ans, pensaient avoir trouvé un havre de paix en plein centre de Firminy : « Il y a des jeux pour les enfants, on est proches de tout, c’était parfait. ». Ils vivaient jusque-là rue Victor-Hugo où leurs nuits étaient perturbées par le bruit des rodéos en voiture. Depuis quelques semaines, ce sont les souvenirs d’un après-midi durant lequel l’agressivité de quelques jeunes s’est abattue sur eux qui les empêchent de dormir.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici