Ils dĂ©noncent, sous couvert d’anonymat, des malversations fiscales : les «aviseurs» ont permis aux services fiscaux de recouvrer 100 millions d’euros entre 2017 et 2019.

À l’heure oĂč la fraude fiscale devient de plus en plus sophistiquĂ©e et difficile Ă  dĂ©tecter, Bercy a dĂ©cidĂ© de pĂ©renniser l’indemnisation des «aviseurs fiscaux», ces informateurs qui, sous couvert d’anonymat, dĂ©noncent les malversations fiscales de particuliers ou d’entreprises.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici