Au lendemain du départ des squatteurs, Diane, la fille de Roland a accepté d’ouvrir les portes de la maison. De pièces en pièces, les dégradations s’accumulent.

Passé le petit portail vert de la villa de Roland, 88 ans, débarrassée de ses squatteurs depuis jeudi 11 février, quelques cannettes vides jonchent le sol du jardin. La poubelle verte déborde de draps et couvertures. Diane, la fille de l’octogénaire, nous guide marche après marche vers l’intérieur du logement.

La vidĂ©o et l’intĂ©gralitĂ© de l’article ici