Depuis le début de la pandémie, le hit Jerusalema égaye les mornes soirées des populations mises sous clefs, à travers la diffusion de clip chorégraphiques endiablées.

Vous souhaitiez danser ? Et bien, il va falloir payer. Alors que le tube Jerusalema a fait chalouper la planĂšte au grĂ© de dĂ©fis chorĂ©graphiques, appelĂ©s «Jerusalema dance challenge», mis en ligne sur les rĂ©seaux sociaux, la maison de disques Warner a rĂ©clamĂ© des droits d’auteur Ă  la police allemande, pour la diffusion de ces clips amateurs.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici