Crise. Depuis fin 2020, un malaise inquiĂ©tant gagne les effectifs du commissariat central du Havre. Sur fond de sous-effectif chronique et de rĂ©organisation des services, les mĂ©thodes de certains commissaires cristallisent les rancƓurs.

Que se passe-t-il au commissariat du Havre ? Une crise qui semble couver depuis fin 2020 a pris ces derniĂšres semaines une ampleur inĂ©dite. Sur les 500 effectifs que compte le commissariat dirigĂ© par le commissaire divisionnaire Olivier Beauchamp, une dizaine de gardiens sont en arrĂȘt maladie. D’autres devaient suivre selon le syndicat UnitĂ©-SGP, qui prĂ©cise qu’entre dix et quinze policiers havrais sont Ă©galement suivis par le service psychologique. Sans compter ceux qui prennent des disponibilitĂ©s pour tenter d’aller se former Ă  un autre mĂ©tier.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici