Après la plainte pour viols de l’Ă©crivaine Florence Porcel, d’autres femmes tĂ©moignent auprès de « 20 Minutes » avoir subi de la drague lourde, voire des violences sexuelles, de la part de Patrick Poivre d’Arvor.

« Des dizaines d’appels insistants, et des questions très, très intimes » : c’est en ces termes que Nathalie*, journaliste indĂ©pendante, dĂ©crit, sur Twitter, sa brève relation avec Patrick Poivre-d’Arvor. Un entretien pour la revue Charles, sa « première pige » au sortir de l’école de journalisme en 2015, suivi d’une invitation Ă  dĂ®ner, et de multiples coups de fils. La journaliste ne rĂ©pond pas, elle « laisse courir », mais apprend plus tard que l’homme a appelĂ© la rĂ©daction du magazine pour leur dire qu’elle « n’était pas professionnelle », qu’il « fallait la virer ». « Il Ă©tait tellement puissant, et j’étais tellement une petite fourmi… », dit-elle par tĂ©lĂ©phone à 20 Minutes, se disant persuadĂ©e que l’homme a construit un « système » de prĂ©dation. « Elle nous en avait parlé », se souvient Alexandre Chabert, Ă©diteur Ă  l’époque pour la revue Charles, contactĂ© par 20 Minutes.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici