Depuis plusieurs mois, le quotidien de la Brigade de protection des mineurs est partagĂ© entre enquĂȘtes et coups de tĂ©lĂ©phone inquiets. Au bout du fil, des internautes, paniquĂ©s aprĂšs avoir reçu un mail Ă©trange. Comme l’Ă©crit France Inter, ce mail annonce : « Je suis chef de la brigade de protection des mineurs (BPM), je vous contacte peu aprĂšs une saisie informatique de la cyber-infiltration pour vous informer que vous faites l’objet de plusieurs poursuites judiciaires ».

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici

(Merci Yann Bourguignon)