Un capitaine de gendarmerie a Ă©tĂ© condamnĂ© jeudi Ă  cinq ans de prison dont trois avec sursis pour «violences volontaires avec arme» aprĂšs le dĂ©cĂšs d’un homme lors d’une intervention en Guadeloupe en 2018, a-t-on appris vendredi 27 fĂ©vrier de source judiciaire.

Le gendarme, ĂągĂ© de 30 ans, a Ă©tĂ© condamnĂ© par la Cour d’Assises de Basse-Terre pour «violences volontaires avec arme ayant entraĂźnĂ© la mort sans intention de la donner» aprĂšs le dĂ©cĂšs par balles d’un homme en 2018, Ă  Baie-Mahault, a indiquĂ© Élodie Rouchouse, avocate gĂ©nĂ©rale devant la cour d’Assises, confirmant une information de mĂ©dias locaux. Il a Ă©tĂ© incarcĂ©rĂ©. L’avocate gĂ©nĂ©rale avait requis quinze ans de rĂ©clusion pour «homicide volontaire» à l’encontre du capitaine de gendarmerie Romain Dobritz. Les jurĂ©s ont Ă©cartĂ© l’intention d’homicide tout comme la lĂ©gitime dĂ©fense plaidĂ©e par la dĂ©fense.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici