Le parti En Commun qui campe sur l’aile gauche de la Macronie a annoncĂ© mardi 2 mars saisir la DĂ©fenseure des droits (DDD) contre la dĂ©cision du maire LR de Valence de supprimer certaines aides municipales pour «les familles de dĂ©linquants».

«C’est une atteinte aux droits de l’enfant. Nous nous opposons aux sanctions collectives pour un comportement individuel. Le principe de libre administration des collectivitĂ©s n’est pas synonyme d’arbitraire», a fait valoir la dĂ©putĂ©e LREM de la DrĂŽme Mireille Clapot. «C’est un sujet extrĂȘmement symbolique. On s’attaque Ă  des valeurs et des principes du droit. Il est important de dire  »non »Â», souligne le prĂ©sident d’En Commun Philippe Hardouin.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici