Plus de 25 ans aprĂšs les faits, l’ancien Premier ministre Edouard Balladur a Ă©tĂ© relaxĂ© par la Cour de Justice de la RĂ©publique dans le cadre d’un volet de la tentaculaire affaire Karachi. Il Ă©tait jugĂ© aux cĂŽtĂ©s de son ancien ministre de la DĂ©fense, François LĂ©otard, qui a Ă©copĂ© de deux ans de prison avec sursis.

L’ancien Premier ministre Edouard Balladur a Ă©tĂ© relaxĂ© jeudi par la Cour de justice de la RĂ©publique, qui le jugeait pour des soupçons de financement occulte de sa campagne prĂ©sidentielle de 1995, l’un des volets de l’affaire Karachi. Son ancien ministre de la DĂ©fense François LĂ©otard a quant Ă  lui Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  deux ans d’emprisonnement avec sursis et 100.000 euros d’amende pour « complicitĂ© » d’abus de biens sociaux.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici