PORTRAIT – L’ancien commandant en second de la compagnie de gendarmerie dĂ©partementale de Beaune, en Bourgogne, a dĂ©cidĂ© de rompre le devoir de rĂ©serve pour dĂ©noncer l’explosion de la dĂ©linquance et les manquements de la justice.

«La violence qui gangrène aujourd’hui notre société, comme en témoignent les récentes affaires d’affrontements entre bandes rivales dans les quartiers dits sensibles, mais aussi dans les zones rurales ou périurbaines, n’arrive pas à être prise en compte de manière judiciaire», lance le capitaine Moreau, qui vient de sortir Vérités d’un capitaine de gendarmerie, un brûlot édité à compte d’auteur et déjà vendu à plus de 5000 exemplaires sans aucun diffuseur.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici

Le livre du capitaine Moreau est disponible ici

(Merci Yann Bourguignon)