Voilà, c’est définitif. Le procès est clos. A Marguerittes, au parc municipal Mas Pradon, un chat est mort ce dimanche 18 juillet 2020. Mais les pompiers qui avaient été appelés à l’aide ne l’ont ni « torturé » et ne sont pas responsables de sa mort comme certains témoins le prétendaient. Des jeunes qui ont agressé les sapeurs volontaires (injures, gifle, jets de pierre…) ont été condamnés en première instance et en appel pour des violences volontaires. Les deux prévenus âgés de 27 ans et 23 ans reprochaient aux pompiers leur comportement et un geste brusque qui aurait provoqué la mort de l’animal.

L’intégralité de l’article ici