Un visuel de prévention de la police nationale censé alerter les jeunes sur les dangers du sexting a créé un véritable tollé ce samedi matin sur les réseaux sociaux.

La campagne de prĂ©vention de la police nationale pour lutter contre le revenge porn a du mal Ă  passer sur les rĂ©seaux sociaux. Un visuel censĂ© alerter les jeunes sur les dangers du sexting [envoi de photos ou textos Ă  caractĂšre sexuel] a crĂ©Ă© un vĂ©ritable tollĂ© ce samedi matin sur les rĂ©seaux sociaux. De nombreux internautes ont accusé le compte Twitter officiel de la police nationale de « culpabiliser les victimes » et de ne pas s’en prendre aux « coupables ».

« [Sexting] Envoyer un nude, c’est accepter de prendre le risque de voir cette photo partagĂ©e », Ă©tait-il Ă©crit dans un visuel partagĂ© sur Twitter par le compte officiel de la police nationale – suivi par plus de 580.000 abonnĂ©s –, qui depuis a Ă©tĂ© supprimĂ©.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici