Selon son avocat, Me Mbeko Tabula, joint par franceinfo, la collĂ©gienne qui avait accusĂ© d’islamophobie l’enseignant Samuel Paty, assassinĂ© en octobre dernier, a reconnu avoir menti.

La collĂ©gienne qui avait accusĂ© Samuel Paty d’islamophobie en octobre dernier avant son assassinat dans les Yvelines « reconnaĂźt avoir menti », selon son avocat, Me Mbeko Tabula joint par franceinfo, confirmant une information du Parisien. Cette jeune collĂ©gienne avait Ă©tĂ© mise en examen pour « dĂ©nonciation calmonieuse » Ă  la fin du mois de novembre. C’est elle qui s’Ă©tait plainte du cours de Samuel Paty auprĂšs de son pĂšre. La famille avait dĂ©posĂ© une plainte contre l’enseignant pour diffusion d’images pornographiques.

Son avocat explique Ă  franceinfo que la jeune collĂ©gienne « a Ă©tĂ© poussĂ©e par des camarades de classe Ă  rapporter ce qu’ils ont vu alors qu’elle Ă©tait absente. Du coup, elle a jouĂ© un rĂŽle de porte-parole par rapport Ă  ce qui a Ă©tĂ© diffusĂ©. » Me Mbeko Tabula assure qu’elle « n’avait pas d’intention nĂ©faste ».

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici