Le garde des Sceaux prÎne une politique carcérale «cohérente et volontariste » offrant «à la fois de meilleures conditions de détention comme de travail pour les personnels pénitentiaires».

En raison de la surpopulation carcĂ©rale, « 849 dĂ©tenus sont aujourd’hui contraints de dormir sur des matelas posĂ©s Ă  mĂȘme le sol », a indiquĂ© lundi le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti dans l’hĂ©micycle du SĂ©nat.

Le ministre de la Justice intervenait lors de l’examen en premiĂšre lecture d’une proposition de loi visant Ă  rĂ©pondre Ă  l’exigence du Conseil constitutionnel d’ouvrir une voie de recours effective aux dĂ©tenus, pour pouvoir contester leurs conditions de dĂ©tention quand elles sont jugĂ©es indignes. Une proposition de loi largement adoptĂ©e par les sĂ©nateurs. Tous les groupes se sont prononcĂ©s en faveur du texte. Seul le groupe PS s’est abstenu, estimant que «le compte n’y est pas ».

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici