« Certes, vous ĂŞtes arrivĂ©s au commissariat d’Aix dans un contexte de tension et avec un motif lĂ©gitime d’amĂ©lioration de la performance, mais vous avez utilisĂ© un management autoritaire et parfois brutal qui ont eu des consĂ©quences nĂ©fastes sur les effectifs« .

C’est en partie ainsi que la présidente Attali a justifié le délibéré du tribunal correctionnel de Marseille à l’encontre d’André Céméli, le commissaire d’Aix depuis deux ans et demi : il a été condamné ce matin à 6 mois de prison avec sursis et à une interdiction d’exercer toute fonction publique pendant 6 mois pour harcèlement moral. Ce sont les plaintes d’une secrétaire administrative, Régine Fontaine, et d’un moniteur de tir, Laurent Cid, qui avaient mis en branle une enquête IGPN puis le renvoi du commissaire devant la justice.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici