Vu son Ă©tat de confusion mentale, le trentenaire a fait l’objet d’une mesure d’hospitalisation d’office. Mais l’enquĂȘte a permis de retracer son parcours, samedi 6 mars dans la soirĂ©e.

L’homme qui a Ă©tĂ© interpellĂ© ce mardi garde son mystĂšre. Ses propos incohĂ©rents ne permettent pas de lui attribuer avec certitude l’immolation d’une femme par le feu samedi 6 mars dans un bus Ă  Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). Un autre individu interpellĂ© dimanche 7 mars avait, lui, Ă©tĂ© mis hors de cause.

Le nouveau suspect n’a pas pu ĂȘtre placĂ© en garde Ă  vue et il a Ă©tĂ© conduit Ă  l’infirmerie de la prĂ©fecture de police de Paris pour y subir un examen psychiatrique. A l’issue, une hospitalisation d’office a Ă©tĂ© ordonnĂ©e.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici