C’est le retour des pickpockets bosniens dans le métro parisien. Un commandant de police, qui travaille dans l’Aisne, s’est fait dérober son portefeuille, vendredi dans le métro. Vers 14 h 30 à la gare de L’Est, le policier prévient ses collègues et leur raconte sa mésaventure. 

Le fonctionnaire explique que deux retraits de 500 euros ont été réalisés sur son compte bancaire avec sa carte de crédit. Les enquêteurs de la brigade des réseaux franciliens (BRF) scrutent les images des caméras de vidéosurveillance avant d’identifier la scène et les voleurs. Les malfaiteurs, un groupe d’adolescents spécialisés dans le vol de portefeuilles, ont été interpellés dans le secteur avant d’être conduits dans les locaux de la brigade dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici