Une enquête a été ouverte jeudi 11 mars à Reims à la suite du signalement par des établissements scolaires d’une vidéo montrant des violences en réunion contre des jeunes gens, sommés de s’excuser pour leur attitude dans la cathédrale, a appris l’AFP vendredi 12 mars auprès du parquet.

« Mon parquet, sur la base de deux signalements d’établissements scolaires, a ouvert hier (jeudi) une enquête pour violences en réunion et capture et diffusion d’images de violence sur les réseaux sociaux (happy slapping) », a indiqué le procureur de la République à Reims, Matthieu Bourrette.

L’intégralité de l’article ici