Le nombre de militaires déployés dans le cadre de l’opération Sentinelle va passer de 7 000 à 3 000. Cette réduction d’effectif suit une baisse de la menace terroriste, Vigipirate étant passé du niveau «urgence attentat» au niveau «risque attentat». 

L’intégralité de l’article ici