Réuni samedi 20 mars pour la Marche des Solidarités, le collectif a une nouvelle fois délivré un message de haine envers les policiers et accusé la France et la justice de racisme.

La Marche des SolidaritĂ©s, soutenue par Mediapart, a laissĂ© place de nouveau Ă  des discours de haine envers les autoritĂ©s, samedi 20 mars. OrganisĂ©e pour « stopper l’impunitĂ© policiĂšre, rĂ©gulariser les sans-papiers, contre l’islamophobie, le racisme et le fascisme », elle avait invitĂ© le comitĂ© Adama. Et c’est un de ses membres, Samir B. Elyes, du Mouvement immigration banlieue (MIB), qui s’est illustrĂ© par son discours haineux envers la police, coupable selon lui, de s’acharner sur la famille TraorĂ© : « Quelle famille a subi ce qu’elle a subi depuis 2016 ? », clame-t-il dans un premier temps sur un ton vindicatif.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici

(Merci Fabrice G.)