La Cour de cassation confirme ce mardi le non-lieu en faveur du gendarme à l’origine du tir de la grenade qui a tué Rémi Fraisse, en octobre 2014, au cours d’affrontements avec des forces de l’ordre sur la ZAD du barrage de Sivens, dans le Tarn.

L’intégralité de l’article ici